Depuis le 04-02-2007,le Sénégal vit au rythme de la campagne électorale en vue de la prochaine élection présidentielle prévue le 25-02-2007.
Des violences aussi bien verbales que physiques ont été notées ça et là mais toujours est-il que dans l'ensemble,les 15 candidats présidentiables,ménent tant bien que mal,suivant leurs moyens financiers et matériels,leur campagne de séduction et de chasse aux voix à travers le Sénégal.
Comme le prévoyaient tous les Observateurs avertis de la scène politique Sénégalaise,la violence ne pouvait pas être "aux abonnés absents" pendant cette période électorale.
Les incidents et heurts les plus violents ont été jusqu'ici enregistrés à Darou Mousty,du côté de Kaffrine dans le Ndoukoumane et à Dakar;nombreux ont été aussi les échauffourés sans gravité,notamment à Kaolack,Dakar-Fann et sur la Petite côte avec les attaques du domicile et du cortège de Tanor Dieng,le candidat du PS.
Dans tous les cas,des militants et sympathisans du PDS du président Abdoulaye Wade ont été ou à l'origine,ou mêlés à ces violences.
L'attaque du cortège de Idrissa Seck,ancien premier ministre et candidat de Rewmi,hier 21-02-2007 sur la VDN,par les "Thiantacounes"nom donné aux Talibés de Béthio Thioune -Soutien actif du candidat Wade-a été d'une grande violence comme en témoignent les nombreux blessés et dégats mateériels(5 blessés graves et plus de 5 véhicules endommagés)
(A suivre dans Seckasysteme...)

Bless__lors_de_l_attaque_du_cort_ge_de_Idy  D_g_ts_lors_de_l_attaque_du_cort_ge_de_Idrissa_Seck