Ils sont 15 Candidats indépendants ou Candidats de Coalitions de Partis politiques à se présenter aux élections présidentielles du 25 Fevrier 2007.
La campagne électorale qui bat son plein depuis le 04-02-2007 est émaillée d'incidents graves, de violences aussi bien verbales que physiques.

Si le seul critère pour être une grande démocratie se résumait au nombre de partis politiques d’un pays le Sénégal avec sa centaine de Partis politiques serait la première démocratie du monde ; mais voilà que la majorité de ces partis ne sont ni plus ni moins que des sortes d’asociations de loi 1901 à trés faible représentation  loin de répondre à une quelconque idéologie ; ce sont juste des boites aux lettres, des fonds de commerce dont les résponsables trouvent par ce biais le moyen de monayer leur soutien à tel ou tel autre parti plus représentatif.

Heureusement que les régles du jeu aient été modifiées en procédant à une sélection des candidats aux éléctions aussi bien législatives que présidentielles.

C’est ainsi que bon nombre de partis et de candidats aux assises douteuses furent éliminés avant même de combattre.

De cette première sélection sont sortis les candidats et coalitions de partis ci aprés : Le Mouvement de la réforme pour le développement social (MRDS), le Rassemblement pour le peuple (RP), l’Union pour la République (UPR), le Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (FSD/BJ), l’Alliance Jëf-Jël, la coalition Takku Defaraat Senegal, And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS), le Rassemblement des écologistes du Sénégal (RES). Egalement en lice : Dental Sénégal-Actions patriotiques (DS-AP), coalition Waar-Wi, Convergence pour le renouveau et la citoyenneté (CRC), coalition Jamm-Ji, coalition Sopi 2007, Taaru Sénégal-Taaru Afrik/Mouvement pour le socialisme autogestionnaire (TS-TA/MSA), coalition Bok Defar Sa Rew, Alliance des forces de progrès (AFP), Parti social démocrate/Jant Bi (PSD Jant Bi) Autant de candidats à l’assaut des urnes pour les Présidentielles du 25 février 2007.

Malheureusement et comme s’y attendaient et le craignaient bon nombre d’Observateurs avertis de la scène politique Sénégalaise, la campagne électorale est émaillée d’incidents, la culture de la violence qui a longtemps prévalu au PDS semble être érigée en système. Les éléments du Parti-Etat du Président Wade ont été à l’origine ou au coeur de tous les actes d’agression et de violences,jusqu’ici signalés depuis le début de la campagne électorale, le comble étant que ces violences soient souvent constatées entre partisans du même parti PDS.

Les heurts les plus violents ont été notés le mardi 13-02-2007 aux environs de 17h dans la communauté rurale de Darou Mousty entre les partisans de Modou Diagne Fada (ancien ministre de l’environnement et résponsable politique PDS de la contrée, déstitué depuis un certain temps par le Pape Wade) et de Thierno Lô le fameux ministre de l’environnement du Sénégal (le ministre qui a escroqué le président Wade-200 Millions de Frcs CFA) Les affrontements au couteau, au coupe-coupe, à la hache et même avec des armes à feu selon des témoin, entre les 2 camps du même parti (Rigolo) ont fait de nombreux blessés.

Au même moment des partisans de Farba Senghor de la coalition "Soppi 2007"du Président Wade se sont violemment affrontés dans différents quartiers de Thiès, notamment aux quartiers Takhikao et Hersent, avec ceux de l'ancien premier ministre Idrissa Seck de la coalition "And Ligguey -Sénégal"
Aprés les attaques du domicile de Ousmane Tanor Dieng secretaire Général et non moins candidat du Parti socialiste, le lundi 12-02-2007 par des éléments du PDS, le cortège de celui-ci a été la cible d'éléments du PDS du Président Wade,à Somone, Malicounda et Ngaparou entre autres localités de la Petite Côte visitées par Tanor Dieng ; heureusement que la Garde rapprochée de celui-ci soit venu à bout des assaillants armés de couteaux, coupe-coupe et autres objets contondants.

A 11 jours des élections, voilà le Sénégal plongé dans la confusion, la violence et l'incertitude .
Tous les Observateurs s'accordent à dire que les lendemains du 25-02-2007 seront difficiles et ce ; quel que soit le verdict des Urnes.

Campagne__lectorale_Sn