La nomination du Premier ministre Guinéen en la personne de Eugène Camara a été trés mal accueillie par la population Guinéen dans sa grande majorité.

Aussi bien L'Intercentrale que le CNOSCG(Conseil national des organisations de la société civile Guinéenne)ont à l'unanimité rejeté la nomination de Eugène Camara,que d'aucuns qualifient "D'Homme de paille"du Président Lansana Conté.

Malheureusement la situation s'est subitement déteriorée en Guinée dès la publication du décret portant nomination de Eugène Camara à la tête de la Primature;des manifestations hostiles ont commencé dans la banlieue de Conakry notamment à Hamdalahi.La tension est montée d'un cran et les manifestations de Lycéens contre le cortège présidentiel ont fait 2 morts;la garde rapprochée du Dictateur Conté ayant tiré à balle réelle sur les jeunes manifestants,ce matin même.

Le plus inquiétant est la présence supposée de 400 ex combattants de L'ULIMO,cette ancienne milice Liberienne qui combattait Charles Taylor avec le soutien logistique du régime de Lansana Conté.Ces anciens combattants venus en Guinée pour prêter main forte à Lansana Conté,seraient hébergés dans la commune de Matoto.Cette ingérence étrangère,vient ainsi s'ajouter à celle déjà décriée,de l'incursion d'une centaine de militaires Bissao-Guinéens dépêchés auprés de Lansana Conté par le Président Nino Viera pour retour de services rendus à son ami et non moins complice.D'aucuns avaient vite mis sur le compte de ces Militaires Bissao-Guinéens,la sanglante repression du 22-01-2007,avec ses 22 morts rien que dans les rues de Conakry.

Décidément,Lansana Conté n'a pas fini de mepriser,d'insulter et de défier le Peuple Guinéen.

Comprenne qui voudra,mais force est de constater que les demi mesures et autres "mesurettes",la "Diplomatie"le Dialogue et autres négociations avec Lansana Conté,ne donneront rien.L'heure est à l'assaut final,sans complaisance et si necessaire par la force.

La révolution est rouge et dans ce cas précis,il faut s'attendre malheureusement à encore beaucoup plus de victimes.Le Peuple a certes déjà payé un lourd tribu à la Dictature de Conté,mais d'autres sacrifices risquent malheureusement d'endeuiller plusieurs familles Guinéennes,la détermination du président Conté à rester au pouvoir est telle qu'il est prêt à faire le plein des cimetières de Guinée.

A la guerre comme à la guerre,le Peuple Guinéen est acculé et contraint à tuer pour ne pas être tué,il se doit de réagir violemment pour ne pas se faire ecraser sans combattre.

C'est triste mais c'est le prix à payer pour en venir à bout;pour extirper de la Guinée,ce cancer nommé:Lansana Conté.

Cont__Lansana