Pour dénoncer et protester contre les basses manoeuvres du président Wade et de ses partisans pour se maintenir au pouvoir, le peuple Sénégalais dans sa grande majorité est sorti violemment dans la rue le 23 juin 2011.

 Ce même peuple a violemment manifesté le 27-06-2011 pour protester contre les coupures intempestives inadmissibles de l'électricité , ce peuple qui avait porté en triomphe l'actuel président Wade en 2000 pour tourner la page du Parti socialiste Sénégalais.

En dépit de toutes ces manifestations, ce ras-le-bol de la population, le président Wade s'est une fois de plus fait remarquer mais de la façon la plus honteuse avec une "Adresse à la Nation" fort lamentable, pitoyable, voire pathétique, en guise de réponse aux préoccupations des populations qui l'avaient porté là où il est actuellement.

Le 14 Juillet 2011 le président Wade a réuni ses partisans, mais de discours à la nation, il ne s'est contenté que d'une messe aux relents de meeting électoral avec des acteurs des plus nauséabondes, des traitres aussi versatiles qu'hypocrites de la trempe de  cette fameuse mouche de "Professeur", vice président de L'Assemblée nationale, qui ne se pose que sur des immondices où il peut trouver sa pitance.

Dans une envolée lyrique,Le président Wade a, au cours de cette fameuse messe, demandé que ses détracteurs  lui apportent les preuves de sa déclaration faisant état de son impossibilité à se représenter à l'élection présidentielle au Sénégal conformément à la constitution.

Personellement, je ne me considère que comme étant un citoyen Sénégalais anonyme farouche défenseur des acquis démocratiques de son pays et qui se bat contre tous ceux qui ne sont plutôt préoccupés que par leurs intérêts personnels et claniques éqoïstes au détriment de celui de la majorité du peuple qui tire le diable par la queue pour assurer sa survie dans cet ilôt d'abondance, de gabegie et d'alternonce entretenu par une minorité d'arrivistes narquois.

Voici une archive audiovisuelle en guise de réponse à Abdoulaye Wade, n'en déplaise à ses fervents défenseurs alimentaires prêts à festoyer sur les cadavres de leurs autres concitoyens. 

En cas de démenti, Wade a préconisé à ses partisans de riposter à ses détracteurs en leur faisant remarquer qu'il a le droit de retirer ses éventuels propos tenus ça et là.

Quelle crédibilité accorder à un Chef D'Etat qui en arrive à ce degré de bassesse ?

Il est bien connu que pour se faire l'amitié d'une personne âgée, il suffit de la flatter et de l'écouter raconter sa vie mais à ce stade, c'est quand même grave et ridicule.

Le président Wade semble vraiment isolé ou n'est entouré que d'individus malveillants qui l'utilisent pour sauvegarder leurs intérêts.

Il est vraiment dommage que les coups de semonce des 23 et 27 juin ne soient pas rapportés au chef de L'Etat comme étant les complaintes et la réaction du peuple face à la mauvaise gestion de la chose publique.

Il est vraiment dommage que le président soit si coupé de la réalité et du quotidien du peuple qui avait nourri tant d'espoirs en lui.

Vraiment dommage que le président Wade tente de s'accrocher coûte que coûte au pouvoir, mal renseigné qu'il est par une minorité d'individus qui sait que son destin est lié à son régne alors que la majorité du peuple ne veut plus de ce système.

Il aurait pu profiter d'une belle retraite paisible digne de celle de Mandéla mais hélas, Wade risque de sortir par la petite porte, la même que celle empruntée par Ben Ali et Moubarack.

Je suis de ceux qui militent pour le respect du mandat du président jusqu'à son terme pourvu qu'à l'expiration du mandat de celui-ci, il parte dignement.

Photos_d_illustration_946