Wade_Benghazy_seckasysteme

Alors que le Conseil de sécurité vient de rejeter une résolution présentée par la France pour condamner le régime Syrien de Bachar Al Assad, les bombes de L'Otan continuent de s'abattre sur la Libye avec son lot de destruction de biens publics et de victimes collatérales dans ce pays Africain souverain.

Même si Kadhafi ressemble, en plusieurs points, au diable en personne, Nicolas Sarkozy et David Cameron n'ont pas le droit d'instrumentaliser L'ONU avec la bénédiction des USA pour assouvir leurs intérêts inavoués et régler par la même occasion leurs contentieux avec le dirigeant Libyen en méprisant L'Union Africaine comme ils l'ont fait.

Georges W Bush et son Staff sont sortis par la petite porte de L'Histoire, emportés par leurs mensonges sur L'Irak de Saddam Hussein pour justifier l'invasion de ce pays à partir du 20 Mars 2003.

L'Histoire aurra retenu que ce piètre personnage fut le Président US le plus minable de L'Histoire moderne Américaine.

Colin Powel qui était pressenti à la la Maison Blanche s'est écroulé ce fameux 05-02-2003 à la Tribune du Conseil de Sécurité lorsqu'il a voulu nous faire avaler des couleuvres à la place des lentilles en s'emmêlant  dans ses propres contradictions et mensonges au sujet des supposées armes de destructions massives de Saddam Hussein. 

Tony Blair, cet autre mouton de panurge accroché, à l'époque, aux basques de cet idiot de Bush-fils récolte actuellement les fruits de ses mensonges que ne lui pardonneront jamais les sujets de sa Majesté.

Sarkozy et Cameron ne sortiront ni indemnes, encore moins grandis de cette guerre en Libye dans laquelle ils ont entraîné leurs anciennes puissances coloniales pour des raisons autres que leurs mensonges faisant croire à l'opinion publique internationale que seule la protection des civiles guide l'action de la communauté internationale en Libye ainsi que dans tous ces pays gagnés par le "Printemps Arabe".

L'ONU ainsi que le TPI qui nous avaient jusqu'ici habitués à une justice à géométrie variable viennent, une énième fois et des plus lamentables, de nous démontrer la preuve qu'ils ne sont que des instruments au service des Grandes puissances.

Contrairement aux révoltes Tunisiennes et Egyptiennes animés par des populations à mains nues armées que de leur simple besoin de liberté et de volonté inébranlable de changement pour la démocratie, les Rebelles Libyens ont profité de ce "Printemps Arabe" pour déterrer la hache de guerre contre Tripoli avec des moyens militaires appuyés par leurs parains occidentaux.

Tout le monde condamne les tueries en Syrie mais voilà que le Conseil de Sécurité des Nations Unies, victime de ses propres contradictions et tiraillés entre les différents intérêts des Grands de ce Monde  se montre incapable de dégager une majorité de 9 voies sur 15 sans véto pour condamner et prendre des sanctions contre le régime de Bachar Al Assad, les Russes, Chinois, Africains du Sud, Brésiliens et Inde s'y opposant catégoriquement comme pour se venger de la France qui a abusé de leur confiance et les a induits en erreur lors du vote de la résolution 1973, stoppant ainsi les ardeurs du couple Franco-Britanique qui s'est senti subitement et ce, depuis 3 mois, investi d'une mission de Justicier des temps modernes.

Et L'union Africaine dans tout ça ?

Humiliée, ignorée et méprisée par Nicolas Sarkozy, David Cameron et leurs supplétifs de Benghazi avec la complicité de L'ONU, L'Afrique est plus que jamais impuissante parceque victime de la division de ses fils dont certains, à l'image de Abdoulaye Wade du Sénégal, sont toujours prêts à s'allier avec le diable pour assouvir leurs intérêts personnels, quitte à marcher sur le corps de leurs frères.

Photos_d_illustration_910