SeckasystemeGuinee_2010_rs

"L'ère Dadis Camara semble bel et bien terminé, aussi bien politiquement que physiquement, les séquelles de ses blessures venant s'ajouter à ses tares déjà nombreuses". Dixit Seckasysteme le 07-12-2009 au plus fort de la dernière crise qui a secoué la Guinée avec l'attentat manqué du lieutenant "Toumba" contre Dadis Camara le 03-12-2009.

"Et la communauté internationale dans tout ce désordre ?

 

Après les condamnations tous azimuts au lendemain de la tuerie du 28 septembre, L'union Africaine s'est contentée hypocritement de nommer un "médiateur" L'Union Européenne et les Nations unies se sont quant à elles contentées pour le moment du "minimum syndical",  le rapport d'enquête qui leur sera transmis par les enquêteurs internationaux dépêchés en Guinée du 15-11 au 4-12-2009 risque quant à lui de grossir les archives de la diplomatie".

Ainsi s'interrogeait Seckasysteme le 07-12-2009.

Depuis lors, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et les Accords de Ouagadougou signés.

L'Union Européenne, L'Union Africaine, le Maroc ainsi que les USA se sont depuis lors, impliqués dans la crise Guinéenne, forçant la main au dictateur affaibli et l'obligeant à signer sa retraite d'office au Burkina-Faso.

Les choses sont allées ensuite très vite sous le contrôle du général Sékouba Konaté, pressé d'en finir avec un pouvoir qui lui pesait trop lourd et dont il ne voulait pas.

Le peuple Guinéen n'a pas été en reste, lui qui, pour la première fois depuis son indépendance en 1957, s'est mobilisé le 27-06-2010 dans l'ordre et la discipline pour choisir librement celui qui devait présider aux destinées de leur pays.

Les quelques ratés constatées ça et là ne doivent en rien occulter le succès de l'organisation de ces premières élections libres et démocratiques en terre guinéenne.

Quoi que légitimes, ( Des bureaux de vote où le nombre de votants a dépassé le nombre d'inscrits, notamment en Haute Guinée, à Mandima, Kouroussa, Kérouané, Dabola, Dinguiraye, Kissidougou, Siguira et Farana ; localités où la plainte de Sidya Touré porte sur un total de 287919 voix) les protestations et la plainte du candidat malheureux Sidya Touré, arrivé 3ème avec 417 261 voix ; soit 15,60 des votes validés, ne changeront pas la donne pour des raisons de paix social.

Le second tour prévu le 18-07-2010 devra opposer Cellou Dalein Diallo (UFDG) à Alpha Condé (RPG),sortis respectivement des urnes, 1er avec un million soixante deux mille cinq cent quarante neuf voix (1 062 549) ; soit 39,72 pour cent des suffrages valablement exprimés et 2ème avec Cinq cent cinquante trois mille vint-une voix (553 021) ; soit 20,67 % des suffrages.

Toujours dans un souci de paix social, les Officiers supérieurs Guinéens viennent de bénéficier de promotions exceptionnels tout comme les Officiers subalternes qui passent au grade supérieur ainsi que tous les autres militaires du rang.

Dommage que dans cet élan de pardon, de réconciliation, de volonté d'unité et de concorde nationale, le lieutenant Aboubacar Sidiki Cherif Diakité dit Toumba soit oublié, lui sans qui les Guinéens ne s'apprêteraient pas à aller voter librement pour départager Cellou Dalein Diallo de L'UFDG et Alpha Condé du RPG le 18 juillet prochain.

Seckasysteme souhaite de tout coeur que le peuple frère de Guinée s'ouvre enfin les portes de la démocratie et du développement.