Plus de 158 morts et 1250 blessés, tel est le triste bilan provisoire de la répression sanguinaire aveugle de la junte du capitaine Dadis Camara contre le peuple Guinéen le lundi 28-09-2009.

Comme piégés dans l'enceinte du stade du 28 septembre à Conakry, les milliers de Guinéens qui ont afflué dans ce lieu mythique de la capitale Guinéenne le lundi 28 septembre 2009 pour dénoncer les dérives totalitaires du régime militaire de Dadis Camara ont subi l'assaut prémédité des forces de l'ordre qui les ont dispersés sans ménagement tirant à balles réelles sur la foule, sur des civiles sans défense, armés que de leurs idées et de leur ferme volonté d'exprimer leur opposition à la candidature plus que probable de Moussa Dadis Camara aux prochaines élections présidentielles contrairement à ses engagement pris lors de sa prise du pouvoir.

http://seckasysteme.afrikblog.com/archives/2008/12/27/11875079.html

Prenez le temps de visionner ces quelques vidéos pour vous faire une idée de la folie qui a fini par gagner le capitaine Dadis Camara qui s'est finalement inscrit comme Yaya Djamé de Gambie, dans la lignée des tristement célèbres despotes sanguinaires Africains de la trempe de Idy Amine Dada D'Ouganda, de Sékou Touré et Lansana Konté de la même Guinée, de Théodore Obiang N'Guéma de Guinée Equatoriale, de Omar El Béchir du Soudan et de Robert Mugabé entre autres.