Animation_Seckasysteme_armeeGn
Dommage et regrettable que l'actualité politique Guinéenne donne raison à ceux qui ont douté de la sincérité de la junte militaire dans sa déclaration de programme visant à instaurer la démocratie dans le pays.
Le capitaine Dadis Camara en funeste successeur de Sékou Touré et de Lansana Konté est en train de ramer vers un despotisme cynique dont nous a malheureusement habitués les précédents dirigeants guinéens.
Il ne fut point nécessaire d'être devin pour présager des intentions de Dadis Camara au lendemain de son autoproclamation à la présidence de la Guinée.
http://seckasysteme.afrikblog.com/archives/2008/12/27/11875079.html
L'histoire se répète bel et bien à quelques nuances près!!!
Sékou Touré et sa fameuse 5ème colonne est-il de retour ?
Durant tout le règne de Sékou Touré(02-10-1958---26-03-1984) dans les années 60-70 et 80, celui-ci a tympanisé le monde avec sa fameuse 5ème colonne, ce soit-disant complot permanent ourdi par les présidents Senghor et Houphouet Boigny pour le renverser.
Pendant ses heures de monologue enflammé, feu Sékou Touré voyait partout des troupes massées le long des frontières de la Guinée avec le Sénégal et la Côte D'Ivoire dans le seul but de divertir son peuple, d'attiser la fibre patriotique de celui-ci pour le mobiliser autour de sa pauvre personne paranoïaque à dessin: son maintien au pouvoir.
Voilà bientôt 7 mois que la junte militaire Guinéenne, sous le prétexte fallacieux de la lutte contre le trafic de drogue, arrête et emprisonne de façon arbitraire ses opposants.
Voilà bientôt 7 mois que la Guinée est livrée au capitaine Dadis Camara et de sa bande qui perpétuent le règne de la terreur, de la persécussion, des arrestations arbitraires, de la dictature, de l'oppression et de la restriction des libertés politiques syndicales et individuelles à leur plus simple expression .
Hier ce fut le tristement célèbre camp Boiro du temps du despote sanguinaire Sékou Touré.
Aujourd'hui c'est la renaissance du tout aussi tristement célèbre camp Alpha Yaya Diallo avec ces dizaines de prisonniers dont l'ancien chef d'état major de l'armée le général Kerfala Camara, l'ancien directeur des services de Police Sékou Mohamed Bangoura, l'ancien chef d'état major général de la marrine nationale le contre amiral Ali Daffé sans oublier entre autres, Ousmane Konté le fifs de l'ancien président Konté.
Les prétendues troupes de mercenaires massées le long des frontières du sénégal, de la Guinée Bissau et du Libéria ne sont que prétextes pour Dadis Camara pour se maintenir au pouvoir, à lui d'apporter la preuve de ses allégations qui me semblent sorties d'un livre de Sékou Touré.
Les Guinéens l'auront appris à leurs dépends, les militaires Guinéens ont toujours été instrumentalisés, au côté du pouvoir contre le peuple Guinéen.
Selon le rapport de HRW(Human rights Watch), plusieurs militaires proches de l’ancien président feu Lansana Conté ont été arrêtés, torturés et incarcérés de façon arbitraire depuis fin décembre, date d’accession au pouvoir de Moussa Dadis Camara.
Dans l’après-midi du 26 mai, des dizaines de membres des forces de sécurité ont tabassé, attaché et arrêté Kader Doumbouya (un ancien commandant sous le régime de Lansana Conté) avant de piller sa résidence à Conakry. Il est détenu depuis lors au "PM3" de Conakry sans aucune accusation. » M. Doumbouya recevrait actuellement des soins pour une côte fracturée.
Je revois encore l'hypocrisie qui se lisait dans le regard du capitaine Dadis Camara presque prosterné devant le président Wade son seul soutien diplomatique, lui assurant de sa ferme détermination de doter son pays de voies et moyens lui permettant de s'ouvrir à la démocratie.
Le président Wade doit se sentir floué par cet arriviste de capitaine.
Guinée comme dictature ?
Guinée Equatoriale avec le sans-pitié Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
Guinée Bissau à feu et à sang et jamais en paix
Chers amis Guinéens changez le nom de votre pays pour conjurer le sort qui s'acharne sur vous, sur la "Guinée".
Seckasysteme_BruitdebottesSn
http://www.seckasysteme.com////////////////////////////////////////////////////////////////////