Ps_France

Théâtre d'une guerre de succession sans merci,ballotté entre les différents courants et clans,orphelin et sans véritable leader depuis la défaite mémorable de Lionel Jospin en 2002;le Parti socialiste français est à la fois l'objet de toutes les convoitises et le centre d'une guerre fratricide où tous les coups semblent désormais permis et dans la quelle les différents protagonistes se déchirent à coup de phrases plus assassines les unes que les autres,pour son contrôle.
Une seule constance cependant depuis la défaite de Ségolène Royal à la présidentielle d'avril-mai 2007:la candidate malheureuse,présidente de la région Poitoux-charentes est plus que jamais décriée par ses propres camarades de parti;elle est la cible de presque toutes les attaques;les uns allant même jusqu'à l'accuser d'être à l'origine de tous les maux dont souffre le Ps,voire de la dislocation de celui-ci.
Ségolène Royal n'a vraiment plus la cote, rares sont ses anciens fervents collaborateurs et supporters opportunistes qui osent se manifester pour la défendre contre les attaques virulentes dont elle est l'objet depuis sa défaite à la présidentielle.
François Hollande n'est pas non plus épargné par ses camarades de parti,accusé qu'il est à juste titre, de n'avoir pas su mettre de l'ordre dans les rangs et imposer sa direction aux militants.
Faisant la synthèse de quelques déclarations de certains cadres du Ps,l'on ne peut que se rendre à l'évidence,admettre que le Ps est dans l'impasse,voire en décomposition avancée.
Lionel Jospin admet,aprés avoir soutenu Ségolène Royal lors de la présidentielle de 2007,que celle-ci n'a pas les qualités humaines ni les capacités politiques necessaires pour remettre le Ps en ordre de marche pour espérer gagner la prochaine présidentielle.
Jospin;figure charismatique et emblématique du Ps,n'y va pas de main morte en qualifiant Ségolène Royal d'une illusion qui selon lui,ne doit pas se prolonger.
Il n'y va pas non plus du dos de la cuillère en avançant que Ségolène Royal est un mythe,une candidature-créature des sondages et des Médias,une erreur de casting,une candidate qui était la moins capable de gagner.
Et Lionel Jospin d'enfoncer le clou en essayant de convaincre les militants socialistes de ne pas récidiver en confiant à Ségolène Royal les clés de la rue Solférino lors du prochain congrès du Ps en 2008;encore moins,de lui donner un 2ème visa de candidate à L'Elysée.
Michel Rocard non plus n'est pas en reste pour stigmatiser ses camarades du Ps et déplorer l'état de déliquescence dans le quel se trouve son parti.
L'ancien premier ministre,sur les ondes de France-Inter le 07-09-2007, regrette en effet que son parti soit dans un état d'absence intellectuelle et de parler comme de l'eau de bidet depuis un an et demi à cause des contradictions entre ses membres.
Claude Allègre d'en rajouter en traitant François Hollande de menteur.
Il reproche au 1er secrétaire du Ps,lors d'un entretien accordé à Libération et publié le 30-08-2007,d'être le principal responsable de toute cette pagaille au Ps,d'avoir menti à tout le monde et d'avoir foutu le bordel noir dans son parti.
Selon Gaëtan Gorce sur le tchatche du Monde le 23-08-2007:L'organisation du Ps n'est pas conçue pour produire des idées,mais pour soutenir des stratégies personnelles présidentielles.
Laurent Fabius,Julien Dray,Jean Luc Mélanchon,Manuel Valls,Pierre Moscovici,Henry Emmanuelli,Arnaud Montebourg et même François Hollande;y sont tous allés à coeur joie,pour faire des croc-en-jambe à leurs camarades et déplorer la déconfiture de leur parti.
Selon Laurent Fabius sur France Inter le 30-08-2007,le spectacle que donne la Gauche n'est pas très ragoûtant avant d'ajouter qu'il ne supportait plus la cuisine interne du Ps,faite de divisions internes,de confusions et d'attaques personnelles.
Et François Hollande de renchérir dans le même ordre d'idées le 02-09-2007 à la Rochelle, en déclarant connaître tous les défauts du Ps:les divisions artificielles,les positionnements de circonstance et les compétitions d'orientations qui ne recouvrent qu'allégences personnelles.
Toujours à la Rochelle mais dans un autre régistre,Julien Dray a déclaré que les barons et ténors du Ps qui ne se sont pas déplacés à l'université d'été du parti ont eu raison parceque personne ne les a regretté.Et Mr Dray d'ajouter qu'il y'a eu en même temps angoisse du vide,que lui et ses camarades ne voulaient pas de chef mais que d'en avoir un les arrangerait bien.C'est vous dire tout le paradoxe et le climat qui règnent dans les rangs du Ps.
Décidément la rochelle a été le théâtre d'une tragi-comédie et l'occasion de réglements de compte en tous genres.
Jean Luc Mélenchon n'a pas dérogé à la règle dans son entretien au Nouvel Obs du 29-08-2007, en déclarant que L'université d'été du Ps à la Rochelle,boycottée par plusieurs figures du parti,est devenue une cérémonie mondaine à usage personnelle de François Hollande.
Henry Emmanuelli le député des Landes y est allé de sa phrase assassine,en déclarant que depuis un an il se tait et supporte avant d'ajouter que la campagne de Ségolène Royal a été déroutante et l'occasion de l'expression de l'avidité de certains opportunistes ainsi que le craquettement des ambitions libérées.
Une fois n'est pas coutume,mais c'est pourtant le bouillant et controversé député de Saône et Loire Arnaud Montebourg qui joue au Sapeur Pompier en préconisant la cohèsion et l'unité.Montebourg d'habitude si prompt à dégainer contre ses adversaires politiques,y compris, de même parti; en appelle à la conjugaison des forces de ses camarades pour travailler ensemble et à s'affranchir des courants anciens,des chapelles et des écuries.
Comme quoi,les politiciens de la trempe de Montebourg sont aussi capables de discernement et de bonne volonté lorsqu'ils sont affaiblis et acculés comme le sont le député de Saône et Loire et ses amis à la tête des quels se pavane l'ex compagne de François Hollande.
Tous reconnaissent leurs erreurs,voire leurs fautes;tous fustigent les méthodes et pratiques qui ont cours au sein de leur parti,mais personne n'apporte de solution d'où les interrogations des militants de la base:
A quand l'implosion du Ps pour sa refonte?

Secretaire_Hollande