T_nors_Partisocialiste

L’université d’été du Ps qui s’est tenue ce week-end à la Rochelle a été le théâtre d’une tragi-comédie où les principaux acteurs ont,les uns,brillé par leurs absences,les autres,par leurs manoeuvres politiciennes,leurs querelles intestines et leurs divergences à l’image de l’ex couple Royal-Hollande.

A l’exception de Ségolène Royal,François Hollande,Bertrand Delanoë et Michel Rocard,les principaux barons et ténors du Ps n’ont pas fait le déplacement de la Rochelle pour L’université d’été de leur parti. A l’image de Ségolène Royal et de François Hollande qui se sont royalement évités lors de ces assises,le Ps n’en finit pas de pâtir des divisions de ses leaders. Sans projet et propositions pouvant répondre aux attentes et préoccupations de leurs militants en particulier et des Français en général,les dirigeants du Ps ont une fois encore démontré leur incapacité à se départir de leurs vieux démons,de leur division,les uns et les autres retranchés chacun dans sa "tribu"se manifestant de temps à autres pour tacler leurs camarades de tendances opposées.

Décidément,les Socialistes ne parlent plus le même langage et le Ps n’en finit pas de s’enfoncer dans une spirale de guéguerre interne qui n’en finit pas de déboussoler la base. La rénovation dont tout le monde au Ps,parle et s’accorde à souhaiter la mise en chantier ne semble pas partie sur de bons rails. Ainsi la Rochelle aura vécu sous le signe de la division de ses leaders.

François Hollande reste aux commandes jusqu’au prochain congrès du printemps 2008 alors que Bertrand Delanoë,le seul qui semble avoir fait l’unanimité et bénéficié de la sympathie de la majorité des militants présents à ces assises,est quant à lui,reparti à la reconquête de la capitale ;fort du soutien de tout le Ps.