Depuis le 10-01-2007,date de déclenchement de la Grève générale par L'intercentrale syndicale Guinéenne,la majorité des guinéens survivent tant bien que mal;leurs conditions de vie s'étant considérablement dégradées avec L'Etat de siège décrété par le Dictateur Lansana Conté du 12-02 au 23-02-2007 suite aux violentes émeutes ayant sanctionné la nomination de Eugéne Camara au poste de Premier ministre le 09-02-2007.

   Certes la médiation du général Babangida,ancien président du Nigéria dépêché par la CEDEAO en Guinée a contribué au rapprochement et à la reprise du dialogue entre les différentes parties au conflit,mais le refus de la prorogation de L'Etat de siège par les députés réunis en assemblée extraordinaire le 22-02-2007,a été un signal fort contre le Dictateur Conté;un tournant décisif qui semble avoir décidé Lansana Conté à lâcher Eugéne Camara comme l'exigeaient L'Intercentrale syndicale et ses alliés.

    La situation a commencé à se normaliser depuis la nomination de Lansana Kouyaté au poste de premier ministre hier lundi 26-02-2007 aux environs de 19h45.

Lansana Kouyaté qui était l'une des quatre personnalités proposées par les Syndicalistes et la société civile est arrivé aujourd'hui aux environs de 13h 30 à Conakry en provenance D'Abidjean où il était le représentant du secretaire général de L'Organisation de la Franconie.Sa nomination a été saluée par des manifestations de joie et nombreux ont été les Guinéens qui se sont déplacés en masse et dans la liesse populaire pour l'accueillir.

Pourvu que l'entrée en fonction de Lansana Kouyaté marque le début d'une ère nouvelle et l'entrée de la Guinée dans le concert des pays démocratiques.