Incompréhension,surprise,incrédulité;les Sénégalais se sont réveillés ce lundi,abasourdis,groguis,ébahis,hagards;les superlatifs manquent visiblement,aussi bien chez les partisans que les adversaires politiques du président sortant Abdoulaye Wade,pour qualifier la situation inatendue qui prévaut aujourd'hui au Sénégal à la connaissance des premières tendances issues du dépouillement d'une bonne partie des urnes.

Les uns crient déjà victoires dès le premier tour avec une moyenne de 55% des suffrages exprimés en faveur de Wade,tandis que  L'Opposition qui croyait et croit encore à un second tour,dénonce les dysfonctionnements qui ont entâché l'organisation et le déroulement du scrutin.(Rétention des cartes d'électeurs dans les zones réputées hostiles au président sortant Wade,manque de bulletins de votes de certains candidats de l'opposition dans de nombreux bureaux de vote,absence ou retard considérable de superviseurs dans de nombreux bureaux de vote etc...)

Les propos de L'Opposant Talla Sylla que je vous livre ci-dessous,résument bien la situation de lendemain de vote qui prévaut aujourd'hui au Sénégal,en attendant la proclamation officielle des résultats du vote.

"Je ne dispose d'aucun résultat fiable. Je ne pourrais contester aucun chiffre avancé par mes adversaires d'un côté comme de l'autre. En conséquence, je n'ai pas les moyens d'annoncer la victoire annoncée de Wade. Je suis sénégalais, je vis au Sénégal. Je suis un homme politique, un observateur, je connais donc le Sénégal et les sénégalais. Je n'ai pas compris, je n'ai vraiment pas compris ses résultats. Je pense que la tristesse que vous voyez dans les rues de Dakar ou du Sénégal montre que les sénégalais n'ont pas compris ses résultats. Il s'est passé quelque chose, mais je suis un responsable et en tant que tel je n'ai pas les moyens de prouver ce que j'avance. Donc je préfère me taire. Je ne me mettrai pas dans une logique de dénoncer des fraudes alors qu'aujourd'hui je ne dispose d'aucun élément de prouver la véracité de ce que j'avancerai. Je ne serais pas donc dans la démarche d'un mauvais perdant parce que je n'en suis pas. Si je ne sais pas comment Wade a fait pour gonfler ses résultats, je sais au moins que Wade n'a pas pu entrer dans les urnes pour extirper mes bulletins. J'accepte ma défaite, c'est clair"

Abdoulaye_Wade